Focus sur l’ergonomie au travail

Les 2 idées reçues les plus fréquentes sur l’ergonomie

« L’ergonomie c’est ajuster la hauteur des bureaux et régler les chaises »

L’ergonomie peut effectivement contribuer à l’aménagement des postes de travail bureautique en mettant à profit les normes définies par le courant anglosaxon de l’ergonomie appelé Human’s Factor. En revanche, l’ergonomie ne se résume pas à cela, elle s’attache à la complexité du travail dans toutes ses dimensions : biomécanique, physiologique, de communication mais aussi psychologique. L’ergonomie n’est pas que physique mais aussi cognitive et organisationnelle.

« L’ergonomie et l’ergothérapie quelles distinctions ? »

Souvent confondues, ces 2 disciplines s’intéressent à l’activité humaine.

Les ergothérapeutes ont pour fonction d’améliorer, restaurer ou maintenir l’autonomie des personnes qui éprouvent des problèmes de santé physique ou mentale, des retards de développement, des troubles d’adaptation, des difficultés de fonctionnement ou de participation sociale. Ils sont les spécialistes de l’adaptation de l’environnement de vie des personnes et des tâches quotidiennes.

L’ergonome abordera des questions de performance tout en prenant en compte les problématiques de santé, sécurité et bien-être au travail, sans nécessité que les individus soient en situation en handicap. Il analyse des situations de travail ou d’usage en prenant en compte l’organisation, les problématiques psychosociales, les collectifs de travail, les enjeux de l’entreprise etc. dans le but d’adapter le travail au fonctionnement humain. L’ergonome est un spécialiste en conception, organisation, évaluation et amélioration du travail humain.

L’ergonomie qu’est-ce que c’est ?

C’est une discipline permettant de « comprendre le travail pour le transformer ».

Via une démarche systémique, l’ergonomie prend en compte l’ensemble des éléments composant la situation de travail, afin d’expliquer en quoi les contraintes du travail peuvent générer des pathologies ou des dysfonctionnements dans le travail ; dans le but de contribuer à la transformation des situations de travail en agissant sur les dispositifs techniques, l’environnement, l’organisation du travail et la formation.

L’ergonomie se doit donc d’être participative car elle nécessite d’accéder à la partie invisible de l’activité humaine de travail composée des ressentis, des points de vue, des aspects cognitifs, sociaux etc. dans l’analyse du travail comme dans la recherche de solution.

C’est pourquoi elle fait appel à des connaissances provenant de diverses disciplines telles que la biomécanique, la physiologie, la technologie, la sociologie et la psychologie du travail.

Mais alors pourquoi peut-on faire appel à un ergonome ?

Vous pouvez faire intervenir un ergonome quand votre entreprise rencontre des difficultés telles que :

  • Des problèmes de santé d’origine professionnelle que vous souhaitez prévenir : Troubles musculosquelettiques, lombalgies, mal-être au travail
  • Des problèmes de sécurité avec une sinistralité élevée : analyse et prévention des accidents du travail, conception et mise à jour du Document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP)
  • Des problèmes de qualité ou d’efficience productive de biens ou de services
  • Des problèmes liés à la gestion des ressources humaines : turn-over important, absentéisme, manque d’attractivité, insertion et maintien des personnes en situation de handicap

L’ergonome est souvent appelé pour résoudre des problématiques déjà installées. Cependant, il peut être associé dans les projets de conception (d’espaces de travail ou de vie, d’organisation du travail, de fiches de poste, de produits, de conception et d’animation de dispositifs de formation) afin d’éviter les écueils liés à la méconnaissance de la réalité du travail, des usages et du fonctionnement humain

Plus d’infos sur nos formations , cliquez ici :